Quelle est l’origine du piment d’Espelette ?

Le piment d’Espelette faite partie de la famille des solanacées. Aussi appelé « ezpeletako biperra » en basque, il s’agit du seul épice à avoir bénéficié un label AOC (Appellation d’Origine Controlée) et d’un label AOP (Appellation d’Origine Protégée).  Mais, est-il vraiment d’origine française ? Où est-ce qu’on peut le trouver ? Comment le cuisiner ?

D’où vient le piment d’Espelette ?

En effet, il s’agit de l’unique piment français à avoir obtenu une AOP. Pourtant, malgré son nom, le piment d’Espelette n’est pas d’origine française. En effet,  cet exhausteur de goût très connu est originaire d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale. Issue de la variété de piment appelée « Gorria », il a été importé par Christophe Colomb en France au 16e siècle. C’est ensuite, l’un des marins du navigateur génois qui l’a introduit au Pays basque.

Les fermes du Pays Basque français ont ensuite peu à peu cultivé le piment rouge sur leurs terres. C’est en 1650 que la première culture à Espelette a commencé. Comme il s’est très bien adapté au climat local, sa culture s’est rapidement répandue. En seulement quelques années, il est devenu l’emblème du village. C’est ainsi qu’il a été renommé « piment d’Espelette ».

Le piment d’Espelette a obtenu l’AOC et l’AOP

La production de piment d’Espelette a connu quelques difficultés dans les années 80. Sa production a même failli disparaitre sur le marché. Mais grâce au travail acharné du syndicat de cultivateurs et de producteurs, le fameux piment rouge a connu un essor. Et en 2000, le piment a décroché un classement en AOC. Puis, deux ans plus tard, il a été labellisé AOP par l’Union européenne. 

Comme mentionnée pour toute AOP, la production du piment d’Espelette est limitée géographiquement et doit respecter un cahier de charge stricte.  Ainsi, le piment se cultive dans seulement 10 communes  du Pays Basque français : Souraide, Larresssore, Espelette, Ainhoa, Jatxou, Ustariz, Itxassou, Cambo-les-Bains, Saint-Pée sur Nivelle et Halsou.

Cuisine et tradition

À l’origine, le piment d’Espelette est utilisé comme aromate, colorant, plante médicinale et conservateur de viande.  Et même aujourd’hui, il est toujours utilisé pour apporter un goût piquant au plat traditionnel basque. Par rapport aux autres piments,  son goût est plus léger. 

Par ailleurs, le Piment d’Espelette n’est pas seulement sollicité pour son arôme. C’est devenu également un objet de décoration pour les habitants de la commune. En effet, tous les ans,  au début du mois de septembre jusqu’au dernier weekend du mois d’octobre, ils célèbrent la fête du piment. Pour marquer le coup, les citadins décorent les façades de leur maison avec des piments d’Espelette séchés. Comme la façon traditionnelle pour le faire sécher pour optimiser son goût.

Où peut-on trouver des plats cuisinés de façon traditionnelle ?
Comment conserver le poivre de Sichuan ?